FLASH INFO:

Accueil » Actualites

Le Centre SAS célèbre le passage des jeunes adultes de la section pédiatrique au service de consultation adulte
Le Centre SAS célèbre le passage des jeunes adultes de la section pédiatrique au service de consultation adulte

La cinquième édition de la cérémonie de passage des jeunes adultes de la pédiatrie au service de consultation adulte s’est déroulée le 23 févier 2019 au foyer Jeune Viateur de Bouaké.

 

Depuis sa création en 1995, le Centre Solidarité Action Sociale (CSAS) met un accent particulier sur la prise en charge des enfants infectés et affectés du VIH/sida. Dans le souci d’apporter à ces derniers des soins de qualité, le Centre SAS s’est doté en 2007 d’un Centre Materno-Infantile dénommé Ariel Glaser « CMIAG » à Bouaké et d’un service pédiatrique à l’antenne SAS de Korhogo.

Par le passé, les enfants vivant avec le VIH/sida avaient une expérience de vie de cinq ans en moyenne. Mais aujourd’hui, avec l’amélioration de l’accès aux traitements ARV, le continuum des soins dans la communauté et la qualité des services offerts sur les sites de prise en charge, nous assistons à une prolongation de l’espérance de vie au niveau des enfants infectés à VIH. 

À partir de 18 ans, devenus « jeunes adultes », ils sont transférés de la section pédiatrique à la section adulte. Cette transition qui est très souvent source d’angoisses et de craintes pour ses jeunes, peut occasionner des abandons de traitement allant jusqu’à la mort.

Pour atténuer les effets néfastes de cette transition, le Centre SAS a décidé de les célébrer à l’instar des fêtes de génération pour les amener à comprendre qu’ils sont devenus des jeunes adultes et qu’ils doivent prendre leur destin en main. La cérémonie représente l’étape symbolique d’une procédure complexe en trois phases :

  • Une phase préparatoire : Dès que l’adolescent atteint l’âge de 17 ans, l’équipe de suivi lui fournit les informations utiles sur son futur service d’accueil et recueille ses inquiétudes en vue d’y apporter des réponses.
  • Une phase de transfert à l’âge de 18 ans révolus : Elle permet d’assurer l’effectivité du transfert de l’adolescent. Cette phase est marquée par la transmission des dossiers, des séances de travail entre l’ancien conseiller (service de pédiatrie) et le nouveau conseiller (service adulte), etc. Elle est couronnée par la cérémonie de passage.
  • Une phase post-transfert : Elle sert à évaluer le degré d’intégration du « jeune adulte » à son nouvel environnement. Cette phase est ponctuée d’échanges avec le jeune, d’analyse de ses difficultés et d’activités au sein de groupes de parole.

Cette année, la promotion « Branchi », du nom de sa marraine Saran FADIGA BRANCHI, conseillère régionale santé mondiale à l’Ambassade de France, était composée de 26 jeunes suivis par le Centre SAS à Bouaké et Korhogo et par certains de ses partenaires notamment de Katiola et Toumodi.

À l’occasion de cette cérémonie placée sous la présidence de M. Nicolas DJIBO maire de la commune de Bouaké, les invités ont pu assister à :

  • La narration d’un conte retraçant le parcours du Centre SAS, des chants et des danses ;
  • La transmission des dossiers des prestataires du service pédiatrique (médecin et conseiller) à leurs collègues du service de consultation adulte ;
  • La passation du flambeau à la génération suivante (celle en préparation pour le passage);
  • La remise de fournitures scolaires et autres dons aux enfants et adolescents les plus méritants, etc.

 

Félicitations aux jeunes ainsi qu’à la directrice du Centre SAS Mme TOURE Penda et son équipe pour la réussite de cette cérémonie !

" />

Mot de la directrice
Mme Diagola Penda TOURE

1995 – 2015, voilà 20 ans déjà qu'un groupe composé de 03 assistants sociaux, une secrétaire de direction, une aide sociale, un coursier, une fille de ...

Lire la suite

AVIS D'APPEL D'OFFRES

Le Centre Solidarité Action Sociale de Bouaké lance un appel d'offres pour la sélection d'un cabinet d'expertise comptable pour la certification de ses comptes pour l'exercice 2016.

Ci-joint les termes de référence.

Pour de plus amples informations, ...

 
Pensez-vous que le Centre SAS joue vraiment son rôle dans la lutte contre le SIDA
  Voir les résultats