FLASH INFO:

Accueil » Projets qui continuent

Projet Gnilé
Projet Gnilé

Ce projet a été mis en place en partenariat avec Initiative Développement et Sol En Si, avec le soutien du Ministère des Affaires étrangères et a pour objectif d’amener les soignants et les acteurs communautaires, en Afrique, à s’impliquer davantage dans les soins et l’accompagnement des enfants séropositifs au sein d’unités de prise en charge familiale du VIH.
Le projet mis en oeuvre par le CSAS vise à accroitre l’offre de soins de qualité aux enfants séropositifs, à leurs fratries et aux femmes enceintes de Bouaké et Korhogo. Il a pour but aussi d effectuer le suivi des femmes enceintes séropositives au niveau du le Centre materno infantile Ariel Glaser : ainsi les femmes enceintes pourront bénéficier de CPN, de conseil pour le dépistage du VIH ; les femmes dépistées séropositives pourront bénéficier directement des mesures de PTME (mise sous ARV, accompagnement et soutien dans la mise en œuvre des mesures de PTME…)
Le suivi des enfants exposés est également réalisé sur place (consultations médicales, prescription de la prophylaxie au cotrimoxazole, PCR/DBS, vaccination, suivi nutritionnel…) Des actions de sensibilisation et d’information sont menées par les pairs éducateurs du CSAS dans les quartiers proches du centre afin d’y attirer les populations environnantes. Un appui nutritionnel est prévu pour les enfants infectés par le VIH sous ARV et en difficulté sur le plan alimentaire et /ou ayant un retard de croissance : des kits alimentaires leurs seront attribués ainsi que des laits thérapeutiques, biscuits protéinés et plumpy nut (pour les cas de malnutrition modérée).
Enfin, des activités de soutien psychologique sont mis en place avec un accent sur la préparation à l’annonce et l’annonce du statut sérologique aux enfants infectés. Ainsi que des activités du périscolaire.
Redynamisation du suivi des PVVIH en situation de post crise
Le projet de suivi des PVVIH en situation de post crise a été mis en place fin d’année 2010 en partenariat avec la Fondation de France. La crise militaro-politique a provoqué une désorganisation du système psychosocial et médical provoquant un nombre élevé de perdus de vue. Le projet a pour objectif de retrouver 415 PVVIH éprouvés par la crise en vue de leur réinsertion dans les soins.
- Offrir des services de soins et soutien à 184 PVVIH retrouvés et réinsérés ainsi qu’à leur famille résidant dans les zones d’intervention du Centre SAS.
- Apporter une assistance durable à travers des activités génératrices de revenus.

Mot de la directrice
Mme Diagola Penda TOURE

1995 – 2015, voilà 20 ans déjà qu'un groupe composé de 03 assistants sociaux, une secrétaire de direction, une aide sociale, un coursier, une fille de ...

Lire la suite

AVIS D'APPEL D'OFFRES

Le Centre Solidarité Action Sociale de Bouaké lance un appel d'offres pour la sélection d'un cabinet d'expertise comptable pour la certification de ses comptes pour l'exercice 2016.

Ci-joint les termes de référence.

Pour de plus amples informations, ...

 
Pensez-vous que le Centre SAS joue vraiment son rôle dans la lutte contre le SIDA
  Voir les résultats